L’opération « Transparence » est lancée !

By | 17/06/2015

Du côté du réseau ConfiANCe

L’opération « Transparence » sur les SPANC est lancée.

La fondation France Libertés, 60 Millions de Consommateurs et Confi-ANC-e, ont organisé le 16 juin, une conférence de presse pour annoncer le lancement de l’opération « Transparence ».

Les trois partenaires associés pour promouvoir un service public de l’assainissement digne de ce nom, ont répondu aux nombreuses questions posées par les journalistes présents, sans tabou, ni langue de bois.

Thomas LAURENCEAU a fait remarquer l’intérêt pour son service public (l’Institut National de la Consommation) de se pencher sur cet autre service censément « public » qu’est le SPANC.

Émmanuel Poilâne de France Libertés, a exposé le contenu de cette opération qui va se dérouler sur une année, sous la forme d’une large enquête en deux volets (un questionnaire à l’intention des usagers mis en ligne sur les sites des trois organisations et une étude des règlements de service des SPANC). Le résultat de cette enquête sera rendu public en mars 2016, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.

Claude Réveillault, présidente de ConfiANCe, a, quant à elle, largement balayé la question, passant de la pression des lobbies au moment de la rédaction des textes réglementaires – avec l’obligation programmée, pour les SATESE (*) de céder la place au privé. Si elle a tenu à souligner que certains SPANC rendent un réel service, elle a insisté sur la mise en œuvre souvent calamiteuse des services dont les particuliers sont les victimes. Business et rupture de l’égalité de traitement des usagers, ont constitué les deux idées pivots de son intervention.

Cl R. 17 juin 2015

(*) Les SATESE (Syndicat d’Assistance Technique aux Exploitants de Station d’Epuration) sont des services publics départementaux qui sont unanimement reconnus pour la haute compétence de l’ensemble de leurs collaborateurs. Ils avaient la charge de l’ANC, pour la satisfaction de tous …jusqu’à leur quasi évincement de ce volet de leur activité pour permettre l’ouverture du « marché » au privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *